SFDR : bilan 2021 des articles 8 et 9

Le paysage des investissements durables a rapidement évolué et représente aujourd’hui 4 billions d’euros.

Hortense Bioy, CFA 19 april, 2022 | 18:26
Facebook Twitter LinkedIn

Il y a un an, l’Europe promouvait la réglementation SFDR, destinée à améliorer la transparence de l’industrie financière et le fléchage des investissements en matière de financement durable.

Cette réglementation requiert en effet des sociétés de gestion qu’elles divulguent des informations en matière risque environnemental, social et de gouvernance (ESG) de leurs produits ainsi que leur impact sur la société et la planète.

Depuis le 10 mars 2021, les fonds agréés à la vente dans l’Union européenne (UE) doivent être classés par les sociétés de gestion comme relevant des Articles 6, 8 ou 9, selon leurs objectifs de durabilité.

L’absence de guide clair a toutefois conduit à différentes approches en matière de classification, ce qui a soulevé des interrogations et des craintes de « greenwashing ».

Dans une étude publiée en février, Morningstar dresse un état des lieux des Articles 8 et 9 à la fin de l’année 2021 en Europe, évaluant la croissance de ce segment de l’industrie de la gestion d’actifs.

Selon les données de Morningstar, à la fin de l’année 2021, les fonds Article 8 et 9 représentaient 4,05 billions d’euros (1 billion = 1.000 milliards), soit 42,4% des fonds commercialisés dans l’UE (le périmètre étudié exclut les fonds monétaires, les fonds de fonds et les fonds nourriciers, Morningstar disposant des informations SFDR de niveau 1 pour 91% des fonds).

Au cours du quatrième trimestre 2021, les fonds Article 8 et 9 ont capté 64% de la collecte totale à 81,4 milliards d’euros.

Au cours de ce trimestre, environ 200 nouveaux fonds Article 8 et 9 ont été lancés, représentant 54% des lancements de fonds.

La grande majorité des fonds ont des objectifs ESG généraux, mais environ un cinquième d’entre eux suivent des objectifs thématiques.

Les sociétés de gestion continuent de reclassifier des stratégies en Article 8 et 9 en améliorant leur processus d’intégration ESG, en ajoutant des mécanismes d’exclusion sur la base de critères ESG, ou en revoyant complètement leur stratégie.

Les fonds actifs dominent largement l’univers des fonds Article 8 et 9. Les fonds passifs émergent toutefois et les produits Article 8 et 9 représentaient respectivement 9% et 17,4% de l’ensemble des fonds.

Trois sociétés de gestion dominent le marché en Europe : Amunti, Nordea et Swedbank.

L’intégralité de l’étude sur les fonds Article 8 et 9 est disponible sur la page de la recherche de Morningstar Direct.

Facebook Twitter LinkedIn

Over de auteur

Hortense Bioy, CFA

Hortense Bioy, CFA  is director of passive fund research in Europe.

© Copyright 2022 Morningstar, Inc. Alle rechten voorbehouden.

Voorwaarden        Privacybeleid        Cookie Settings